Psychologie des couleurs

Nous allons voir ensemble que les couleurs ne sont pas anodines. Elles ont un ressenti, un sens, amènent des ambiances et des sensations. En communication, nous devons les associer et les utiliser à bon escient afin de montrer à vos clients ce que vous êtes et en quoi vous croyez.

Mais c’est quoi exactement la psychologie des couleurs ?

La psychologie des couleurs est la recherche de ce que les couleurs provoquent chez nous.
Elles peuvent changer nos perceptions, nos sens. Elles peuvent nous faire ressentir des émotions différentes ou nous faire penser à des choses différentes alors même que nous regardons la même image avec des couleurs différentes.
Elles nous permettent de prendre des décisions ou à convaincre nos clients !

C’est en grandissant qu’on associe les couleurs à des sensations ou qu’on fait des associations telle que :
– une banane est jaune,
– un arbre marron et vert.
Lorsque nous voyons ces mêmes choses de coloris différents, notre regard est alors attiré par la curiosité de l’association et nous en sommes alors surpris.

Toujours en approfondissement, la physiologie des couleurs est encore aujourd’hui en étude. On définirait ces recherches comme essentielles pour certains professionnels comme les créatifs qui créent de nouveaux produits, de nouvelles identités de marque, de nouveaux espaces de vie ou de travail.
Cette science peut nous aider à trouver des associations pour créer un intérieur apaisant ou au contraire pour provoquer des sentiments plus rageux afin de stimuler nos neurones ! C’est incroyable ce que les couleurs peuvent avoir comme effet sur nous. Voyez les articles qui sortent tous les ans à la même période concernant la décoration de votre maison et les couleurs qui y sont mises en avant le prouve bien.

Donc les couleurs influenceraient mes sentiments ? mes émotions ?

La couleur fait partie de ces stimulus que vous recevez sans cesse et la vision est bien entendue le récepteur de ces stimulus. Les associations couleurs/choses/sentiments sont tellement ancrées en nous qu’on ne s’en aperçois même pas. Tout est géré par notre cerveau, il trie cette information comme il pense à vous faire respirer.

Les humains sont émotions, sensations. C’est alors que les couleurs interagissent avec notre mémoire, avec ce que nous avons accumulés de notre vie, de notre vécu. C’est pourquoi vous entrerez plutôt dans la rue éclairée que dans la rue sombre, que vous ouvrirez plutôt la porte blanche que la porte noire si vous avez le choix.
Pourquoi préférez-vous les coup-vents jaune ? Un bon souvenir de la Bretagne ?
Pourquoi avez-vous en horreur les habits marrons (c’est du vécu !) ? Parce que vous ne supportiez pas ce fuseau en velours côtelés marron que vous obligeait de porter votre maman quand vous étiez petit.e !
Tout a sens en nous, les couleurs aussi jouent beaucoup sur nos choix, sur nos sentiments, nos sensations !

C’est ainsi que les couleurs de l’amour sont associées au rouge et au rose par exemple. Il ne vous viendra pas à l’esprit d’offrir une rose bleu pour la St Valentin. Pourtant, qu’est-ce qui vous en empêche ? Votre cerveau 😉 car l’association amour > rouge est inné de par votre vécu.

Que signifie les couleurs en psychologie cognitive ?

Il existe beaucoup d’interprétations du sens des couleurs et celles-ci dépendent aussi des différentes cultures qui peuplent notre Terre. Et cela reste tout de même aussi une perception par rapport à notre vécu, comme nous en avons parlé plus haut.
Mais principalement, voilà ce qui ressort des professionnels qui étudient le sujet :

La couleur blanche :
Le blanc est synonyme de légèreté, de pureté, de l’innocence. Il nous fait ressentir le calme, une impression d’impartialité, de neutralité, de propre.
Le blanc amène à la création, au commencement, aux multiples possibilités qui s’offrent à nous.
Équilibre et harmonie se dégage de cette couleur, elle inspire et aide à trouver le repos et la paix de l’esprit. Mais il peut aussi avoir des notions négatives comme nous le rappelle les expressions “faire nuit blanche” ou “avoir peur de la page blanche”.

La couleur jaune :
Le jaune est relié à des concepts comme l’optimisme, la jeunesse, la confiance et la créativité.
Cette couleur est relié au soleil, à la joie de vivre. Claire, lumineuse et rayonnante, la couleur jaune a de nombreux effets sur notre bien-être.
Mais cette couleur est aussi reliée à la trahison, la cupidité et au mensonge. Des expressions comme “rire jaune” ou “jaune cocu” nous rappellent bien ce côté ambivalent de cette couleur.

La couleur orange :
Le orange est une couleur qui attire l’attention. Elle exprime l’extravagance, l’énergie, l’optimisme, la vivacité, le mouvement.
Bref, vous l’avez compris, le orange pulse et bouge ! C’est une couleur stimulante.
Elle appartient aussi à la nature quand elle amène l’automne, le retour à sa demeure et au cocooning. Elle signifie donc aussi tout ce qui est relatif à la chaleur humaine.

La couleur rouge :
Le rouge est la couleur de la passion ! Mais c’est aussi la couleur de l’interdit.
Elle est reliée à l’amour, au sang, à la guerre, à la colère, c’est une couleur très paradoxale.
Elle exprime le pouvoir et la puissance mais aussi le danger.
C’est une couleur tonifiante, dynamique qui excite nos neurones. C’est pourquoi il faut l’utiliser avec parcimonie sur les murs de votre maison si vous ne voulez pas vous sentir constamment énervé !

La couleur rose :
Le rose représente la douceur, la féminité, la délicatesse, la tendresse, le bonheur, le charme et la beauté.
Il peut être associé à l’enfance tant qu’il est clair mais au kitsch s’il devient fuchsia.
A l’utilisation il évoquera aussi l’harmonie et la jeunesse. Mais elle est caractérisée de sexiste car bien souvent seulement portée par les (petites) filles.
C’est couleur très ambivalente sur son utilisation selon son ton de couleur.

La couleur violette :
Le violet reste encore très énigmatique. Elle incarne le mystère et la magie. Elle est aussi souvent reliée à la religion.
Il est plus féminin que masculin malgré ses degrés de colorimétrie entre le rouge et le bleu.
Il reflète la fantaisie, l’ambition, l’instinct et l’inconstance mais je pense que l’on peut porter sur cette couleur plus d’attention et ainsi l’intégrer dans nos créations pour divers apports créatifs.

La couleur bleue :
Le bleu est la couleur la plus nommée en tant que couleur favorite, faite le test autour de vous !
Le bleu symbolise l’harmonie, la fidélité, la paix, la sérénité, la confiance et les rêves.
Elle rappelle le ciel et les océans, c’est une couleur de contemplation, elle amène au voyage.
Elle est à la fois froide et intense. Elle est plutôt rafraîchissante et parle de l’infini.
S’il est clair, il vous amènera dans la douceur et la relaxation mais plus il deviendra sombre et plus il vous amènera à la mélancolie ou à la passivité.

La couleur verte :
Le vert est la quintessence du naturel ! Il exprime la jeunesse, la renaissance, l’espérance, la bonne santé, le bien être…
Il évoque la tranquillité, la nature, la fraîcheur, l’harmonie.
Mais attention le vert est aussi synonyme d’inexpérience ou de malédiction. Pensez au fait que l’on doit pas porter de vert au théâtre, cela porte malheur !

La couleur marron :
Le marron est relié à la terre. Mais du coup, elle a nous amène sur 2 directions bien différentes.
D’un côté elle exprime le réconfort, la chaleur (nous pensons ici au bois, au chocolat, à la nature…) et de l’autre ses côtés négatifs nous tourne vers la saleté, la pauvreté.
Cette couleur est la moins aimée des gens en général mais c’est la plus présente autour de nous.
Le marron oscille entre le beige et le noir passant par l’orange…
Le beige clair représente la douceur, la pudeur et la fidélité.
Le marron clair représente l’amitié, la bonté, l’abondance.
Le marron reste une couleur forte liée à la terre, la stabilité, la force de la vie, une certaine connexion aux racines.

La couleur grise :
Le gris exprime la sobriété et se relie à la vieillesse. Elle a tendance à nous faire penser à la tristesse, l’immobilité ou la dépression.
Pourtant le gris exprime aussi la neutralité, l’élégance, la modernité, le futur et la matière grise.
Le gris est une couleur passe partout et neutre qui peut prendre toute sa place si on se sert d’un “gris coloré” comme j’aime à les appeler. Ces “gris colorés” permettent d’utiliser une couleur (ajoutée au gris) et ainsi d’égayer l’utilisation de celui-ci.

La couleur noire :
Le noir est relié sans hésiter au monde de la nuit, au pouvoir et à la mort. C’est aussi le noir du deuil, de la négation, de la cruauté.
Pourtant le noir est une couleur élémentaire dans toutes nos garde-robes ! Il se rapproche donc de la sobriété, de l’élégance, du chic et de la mode. C’est le symbole du luxe et de l’intemporalité.
Il reflète un côté sûr de soi et il en impose vraiment !
Le noir est simple mais en fonction de son utilisation il produira des effets contradictoire.

Les couleurs et les cultures

Des investigations ont été menées afin de savoir si le ressenti des couleurs était lié à notre environnement naturel ou à la société dans laquelle on vit.
Il en est sorti une base de tendance commune dans chacune des couleurs bien que certaines cultures associent par exemple le blanc au deuil (au Japon).
Si vous souhaitez vous ouvrir à l’international, il faudra donc bien étudier la signification des couleurs vers ce pays directement.

La signification des couleurs n’est pas immuable.

Le bleu, divinité, pureté ou virilité ?
Le bleu a toujours été une couleur très présente chez les Européens et les Occidentaux. Son symbole a changé au fil des siècles, faisant écho aux divinités sous l’Antiquité, à la Vierge Marie au Moyen-Age et à la virilité depuis les années 50.
Sous la Grèce Antique, les familles priaient les dieux pour avoir un garçon et non une fille car celles-ci étaient considérées comme des fardeaux. Les hommes aidaient leur famille aux champs, à la pêche, donc les hommes étaient une source de revenu. A l’inverse, les filles étaient une source de dépenses puisqu’il fallait leur payer une dote pour les marier. Elles étaient plus faible au travail laborieux des champs et des bêtes. Le bleu était la couleur divine, le bleu était la couleur des garçons.
Au 12ème siècle, le bleu devient la couleur de la Vierge Marie et est ainsi associée à la pureté : les femmes, pures, doivent se vêtir de bleu.
Le siècle des lumières se réapproprie les valeurs antiques et marque le retour du bleu comme signe de masculinité. A cette époque par contre, les enfants n’étaient pas genré par la couleur. Leurs vêtements étaient blancs, couleur d’innocence et de propreté et ce jusqu’à leur 6 ans.
Le bleu pour les garçons est apparu avec le commencement des grands magasins et la société de consommation après les années 50. C’est une technique marketing pour vendre des vêtements aux parents qui utilisaient pour les filles comme pour les garçons des vêtements pratique et unisexe pour leurs bambins. Ces vêtements passaient d’enfant à enfant dans les grandes familles qui caractérisaient cette époque. Mais l’arrivée de la société de consommation a voulu bousculer ce procédé afin de faire acheter des vêtements aux parents et renouveler les gardes robes d’un enfant à l’autre. Ils ont créés un besoin, une nouvelle mode et de nouvelles pratiques.

Le rose, du chevalier à la féminité ?
Au Moyen-Age le rose est réservé aux hommes, comme le montrent les bas des chevaliers. Les femmes s’habillaient en bleu comme nous l’avons mentionnés plus haut. Etant considéré comme un rouge clair, le rose habillait les hommes car l’or et le rouge étaient associés à l’agressivité et à la virilité.
Ce n’est qu’au début des années 50 avec la figure de l’actrice américaine et souveraine de Monaco, Garce Kelly, le rose prend la dimension que l’on connait aujourd’hui. L’actrice adorait la couleur rose. Elle décida d’habiller sa nouvelle née, Caroline, uniquement de rose.
Avec l’arrivée des échographies et le moyen de connaitre le sexe de son futur enfant, les parents ont commencé à préparer leur arrivée en fonction de son sexe. Les grandes marques décident de s’emparer du rose pour les vêtements des bébés filles et du bleu pour les garçons comme nous venons d’en parler.
Selon Jo B. Paoletti, professeur à l’Université Maryland de Washington, « plus on individualise le vêtement, plus on le vend. ». C’est ainsi que la société de consommation a fait naître la mode enfantine « genrée ».

La signification des couleurs peuvent varier d’une personne à l’autre.

Comme on a pu le voir, les couleurs sont parfois ambivalentes dans leur sens. C’est alors que 2 personnes selon leurs émotions ou sentiments du moment peuvent ressentir les couleurs d’une façon différente.
Mais si ! Vous savez ! C’est quand votre pantalon rouge ne va pas du tout avec l’humeur du jour alors que d’habitude il vous donne la pêche ! 😉 Voilà un exemple parfait de vote humeur et de ce que provoque les couleurs sur vous 😀

De plus, on ne perçoit pas tous les couleurs de la même façon. Il ne faut pas oublier que certains sont daltoniens, d’autres distingues des variations plus faibles entre les couleurs proches.
J’ai une anecdote à ce sujet : petite, j’avais des chaussures bleues nuits (très foncées) et ma maman m’avait toujours soutenue que ces chaussures étaient noires (comme mon père et mes sœurs d’ailleurs !). Quelques mois plus tard, on a du me racheter des lacets car j’en avais cassé un. De retour de courses, ma maman me donne les lacets neufs (noirs) et je lui re-dis qu’elle aurait du m’en acheter des bleus nuits. Bien entendu, maman me prend encore pour une “folle” de lui parler de bleu nuit pour mes chaussures noires, je vois bien que cela l’agace de plus en plus. Donc pour lui prouver qu’elle a tord, j’ai mis ces lacets noirs sur mes chaussures bleues nuits et devinez quoi ???
Et bien elle a vu ENFIN la différence de couleur entre mes chaussures et les lacets noirs qu’elle venait de m’acheter.
Il m’est arrivé très souvent de me fâcher contre les gens car ils me soutenaient que telle ou telle couleur était ainsi ou ainsi… alors que eux, ne voyaient aucune différence ou ne voyait le petit ton de bleu dans ce gris… J’ai appris et compris après quelques lectures que certaines personnes ont un spectre de vision des couleurs moins développé. Ces recherches m’ont tellement tenues à cœur que je m’en suis servie pour mon travail annuel à présenter à mon bac d’arts plastique en Terminale.

Maintenant que j’ai compris tout cela, comment je me sers de la signification des couleurs dans mon quotidien ? pour mon entreprise ?

Vous allez peut être trouver cela surprenant mais les couleurs peuvent soigner des maladies car elle influence notre personnalité. Nous avons tous tendance à choisir des couleurs qui sont en accord avec notre état émotionnel ou de nos besoins physiques.

Au quotidien…
On nous demande souvent quelle est notre couleur préférée et on a forcément ses préférences personnelles. Celles-ci se retrouvent dans nos achats (les mugs rouges dans le placard de la cuisine, le robot ménagé rouge sur le plan de travail…) même si nous ne la déployons pas dans tous nos achats, nous avons tendance à toujours aller vers les mêmes couleurs qui se retrouvent souvent autour de notre couleur préférée.
Nos achats (niveau couleur) sont aussi dirigés par la société, je pense qu’il est difficile dans le monde actuel d’assumer une voiture rose, si le rose est votre couleur préférée. Nous choisirons alors plutôt une couleur passe partout.

Les créatifs sont ceux qui se servent le plus des couleurs…
De part leur profession, les métiers tels que les designers, les artistes, les publicitaires… sont ceux qui se servent le plus de la signification des couleurs.
Afin de créer une ambiance, afin de présenter un concept, afin de faire vendre un produit, les couleurs sont importantes pour eux.
Vous n’imaginerez pas un jouet premier âge en noir ou une bouteille de parfum haut de gamme rose fuchsia.
Tout est pensé : la forme, la texture et la couleur !
Mais pour sortir du lots de la masse d’information que nous rencontrons tous les jours, la mission des créatifs reste de vous interpeller grâce à la signification des couleurs ! Savoir comment va réagir un public face aux couleurs est indispensable afin de transmettre un message, votre message.
C’est ainsi que les couleurs sont essentielles dans la stratégie marketing de votre entreprise.

L’image de votre entreprise est fondamentale. Si je mentionne la couleur rouge et une boisson à bulle, pas besoin de vous faire un dessin, vous avez tout de suite compris de qui je parle. Ceci est fixé dans votre mémoire comme votre entreprise le sera dans celui de vos clients si vous garder et partager votre image identique à chaque fois.
C’est pourquoi il est important de créer votre logo, votre identité visuelle et de vous en servir tous les jours.

Conseils utiles pour l’utilisation de la psychologie des couleurs

Ta couleur favorite n’est pas forcément la couleur de ton entreprise.
Comme on l’a vu les couleurs ont un sens et ta préféré n’ira pas forcément dans le sens de ton entreprise.
Prévois tes couleurs en fonction de ton public cible. Si tu créés un produit pour le marché asiatique, pour la jeunesse, penses à ceux qui recevront ton produit, penses à ce qui les attirera au niveau des couleurs.
Tes couleurs doivent être fonctionnelles. Penses à tes supports, à l’utilisation des couleurs secondaires. Si tu es photographe, que tu apposes ton logo sur des supports toujours colorés, sache que le violet n’est pas toujours optimal pour l’apposer partout !
Pour une cohérence totale, réfléchis avec un brainstorm sur tes valeurs (quelles couleurs y sont reliées), ton public cible (et quelles couleurs y sont reliées), tes supports futurs. C’est alors que tu réaliseras que tes couleurs doivent correspondre à synergie du tout.

Maintenant faisons ensemble ce brainstorm et avançons ensemble afin de vous créez un identité visuelle qui représente tes produits, ton entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *