De A à Z

Quand une idée me trotte en tête et que j’aimerais vous la faire partager, cela donne un PROJET à développer.

Après avoir visualisé mon idée, je me lance, souris à la main sur mon logiciel de créations vectorielles favoris, je cite Illustrator !

Telle une petite souris, je vais jusque dans les moindres recoins de mon cerveau pour me souvenir de ces formules de maths dont vous même peut être vous ne vous souvenez pas (y’a pas de honte !), je cite : périmètre, calcul d’angle et d’air !

Phase 1 : tracé, mesure et volume

Ah bah oui, la création, ce n’est pas que de la bricole, chez moi, ça rime beaucoup avec technique car j’aime que tout soit parfait au millimètre près (et même parfois, cela me joue des tours car j’oublie que mon papier a une épaisseur, encore plus quand je colle 2 couches de papier sur un endroit qui est censé bouger de gauche à droite comme un couvercle par exemple).

Me voici donc à la finalisation pour une première maquette !
Enfin non, vous croyez quoi ? A ce stade, ça ne ressemble qu’à ça :

Et bien oui, des lignes, des traits, des pointillés !

Car c’est grâce à ces lignes, traits et pointillés que je vais pouvoir faire ma première maquette, sur un papier blanc épais afin de me rendre compte de l’esthétique de l’objet final et surtout de sa faisabilité telle que je l’avais pensé.

Phase 2 : première maquette en montage

Alors c’est parti, on découpe !!

Du coup, je repart en quête sur mon gabarit pour obtenir quelque chose de plus fun et qui correspond vraiment à ce que j’aimerais produire… retour sur Illustrator :

une fois… et redécoupe, remontage, recollage…

deux fois… car je me dis que là, vraiment, faut reprendre les bases du gabarit… partir d’une boite rectangle pour avoir un truc fun, ça le fait pas…

et trois fois…, pour peaufiner les découpes et l’espace sur ma page de façon à ce que niveau coût pour toi, acheteur, cela ne soit pas trop onéreux et pour économiser au maximum la matière qu’est le papier car, il faut se le dire, user de la ressource ce n’est pas écologique.

Et nous obtenons tous les fichiers de découpe nécessaire à l’établissement de notre boite… maintenant, je choisis mes papiers, ceux que je fais imprimer, ceux qui sont déjà teintés mais aussi quel épaisseur de papier choisir ? etc.

Phase 3 : arrivée du produit fini

Et je fais le montage !!!

Et là, vos yeux émerveillés sur les réseaux sociaux me remplissent de joie quand je lis tous vos beaux commentaires sur ce nouveau PROJET que vous avez aimé et qui a pour résultat final ceci :

Vous comprenez maintenant comment fonctionne mon esprit créatif et ma façon de procéder lorsque vous, vous me demandez des devis pour vos créations.

Je passe donc aussi par ce processus avant de vous donner un prix afin de savoir exactement où je vais, si ce que je vais vous présenter est réalisable et surtout à quel prix !

J’espère que ce petit article vous aura plus !
Si vous avez des questions n’hésitez pas et n’oubliez pas de mettre un petit commentaire là, en bas 😉

2 Comments

  1. avatar
    Valene says:

    On a du mal à se représenter le temps que ça prend de créer un modèle qui tient la route. Moi, qui ai eu l’occasion de réaliser ce modèle, je me suis régalée.

    2 Comments
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.